CategoriesInformations sur le CBD

QU’EST-CE QUE LA WAX CBD ? EFFETS, UTILISATION ET LÉGALITÉ

Wax

L’usage du cannabis dans la société de consommation moderne est en train d’exploser. Les raisons ainsi que les manifestations en sont multiples. Autant que les variétés du cannabis soient nombreuses, les produits qui en découlent le sont aussi. Voilà pourquoi leur étude complète en un clin d’œil ne peut se faire sans les avoir vus un par un. L’intérêt se focalise donc cette fois sur la wax CBD.

Qu’est-ce que la wax CBD : première approche

Le CBD existe sous plusieurs formes. Il y a par exemple le CBD isolate et le full spectrum. Mais le mot « wax » est un anglicisme utilisé pour désigner la cire. La CBD wax est donc une cire, une sorte de pâte sèche et dure qui est enrichie en CBD. Le wax cbd est en fait une cire de cannabis.

La concentration en CBD de la cire de cannabis

Dans l’optique de répondre à la question c’est quoi la wax, il est très intéressant de faire un petit tour par sa teneur en CBD. La cire de chanvre est l’un de ses dérivés les plus riches en cbd.

De nombreuses études ont montré que la concentration minimale en CBD du wax était de 10%. Voilà un taux variable, mais intéressant. Ce sont, effectivement, les fleurs de cannabis de qualité qui présentent un tel taux. En revanche, le taux maximum peut atteindre les 80%. La cire de cannabis fait partie des concentrés de cbd avec une teneur se rapprochant à celle des cristaux de CBD purs à 98%.

Structure physique du wax cbd

La wax est en réalité un des dérivés de l’huile de chanvre. Elle se présente comme la cire qui permet de lisser le parquet, mais en plus dure. Cette dureté découle des différents procédés de traitement de l’huile ce cannabis qui prend au final un aspect cristallisé.

Comme toutes les autres formes de cire, le cannabis wax est sujette à la loi de la fusion. Elle peut donc être liquéfiée une fois au stade de la consommation. Elle n’apparaît pas transparente mais plutôt nuageuse et colorée. C’est là encore une des conséquences de la préparation et de l’extraction.

Ébauche sur l’histoire des concentrés de cannabis

Les produits concentrés dérivés des plants de cannabis n’ont que récemment fait leur apparition dans l’histoire et sur le marché.

Depuis longtemps, les seuls extraits de cannabis existant étaient appelés haschich, une sorte de teinture que l’on frottait à la main. Il s’agit d’un produit dérivant d’une production de cannabis encore illégale à l’époque.

Les concentrés au cbd que l’on connaît aujourd’hui ne sont que récents : des huiles, de la cire, des cristaux et des autres formes comme le chocolat au chanvre par exemple. Ils ont pu voir le jour grâce à l’apparition de techniques d’extraction modernes et à la légalisation du chanvre industriel.

La tête baissée dans le monde du wax

Après avoir fait une première approche sur cet extrait exempt de matière végétale qu’est la cire de chanvre, son univers a encore bien des secrets à livrer. C’est parce que la finalité même de la culture de cannabis est sa commercialisation pour ensuite l’ingestion.

Le commerce du wax

Le commerce du wax est un élément d’une longue chaîne qui commence chez les cultivateurs de cannabis pour se terminer chez le consommateur et dont font partie tous les dérivés de plantes de marijuana.

Ainsi, pour en trouver, il suffit de frapper à la porte des commerçants de cette plante, surtout les entreprises qui se spécialisent dans le cbd. Pour cela, les offres sont innombrables et l’embarras du choix est au rendez-vous. Non seulement les commerçants sont très nombreux, mais encore que la qualité des produits est aussi diversifiée. De cette dernière dépend encore le prix de la marchandise.

Ces critères concernent les deux façons de faire l’achat du wax : descendre sur place et faire le tour des magasins qui vendent du cbd ou la vente en ligne. Il est à noter que les différents prestataires peuvent être originaires de localités bien différentes.

Les entreprises qui se trouvent en dehors du territoire français ne respectent pas nécessairement la législation en vigueur donc il faut bien s’assurer quant à la conformité à la loi des produits étrangers.

La wax : une symphonie des saveurs

Un des critères de choix très déterminants dans l’achat de la cire de chanvre est sa saveur. Le fait est que selon le plant de cannabis duquel elle provient, la cire dégagera une odeur et une saveur différentes.

Un exemple simple est le cas du lemon haze qui donnera une cire aux senteurs d’agrumes. D’autres parfums qui peuvent être présents sur le marché sont celui des cookies, le sour diesel, l’ananas, le blueberry, etc.

Destination finale : la consommation

Toutes les descriptions possibles concernant la cire des plants de cannabis ne vaudront point de tester personnellement le produit. En matière de consommation de la cire de chanvre, deux possibilités se présentent.

La première consiste en l’ajout du produit à l’alimentation ordinaire. En d’autres termes, il s’agit d’ajouter quelques touches de cette cire dans la nourriture consommée quotidiennement. En effet, la wax peut-être mélangée aux boissons ou aux différents plats. La consommer avec des substances riches en lipides est très conseillé. Cela peut décupler les effets.

La seconde manière de prendre sa wax est l’inhalation. Pour ce faire, il faudra la cire de chanvre. Une fois sous la forme liquide, on l’ajoute à un e-liquide diy (do it yourself), pour ensuite, savourer l’huile de chanvre au moyen de la cigarette électronique au CBD.

Il y a cependant une méthode d’inhalation plus directe, plus récente et moderne : le dabbing qui signifie en anglais tamponnage. Il est ici question de vaporiser la cire de manière instantanée. Il s’agit de poser une petite quantité de wax sur une surface brûlante. On peut ensuite inhaler les émanations qui s’en dégagent.

Le dosage de la wax cbd comme la wax drogue, varie selon les individus. Les consommateurs accoutumés auront déjà pris connaissance de la dose qui leur donne les effets désirés. Pour le cas des débutants en la matière, une des astuces est de commencer par des doses relativement faibles et de l’augmenter au fur et à mesure.

Le vapotage qui a été mentionné plus haut met en valeur des e-liquides prêtes à l’usage pour les vaporisateurs. Néanmoins, utiliser des e-liquides diy est plus pratique en matière de dosage et de saveurs. Le protocole est long et méticuleux, mais en tout cas la wax peut entrer dans la composition de ces e-liquides faites maison.

Le CBD : centre de gravité du wax

La cire de chanvre cbd tourne autour de cette plante hybrides. Comme cette plante est cultivée en partie pour le cbd qu’elle contient, de même, la wax est consommée pour cette même raison.

Le cannabidiol : centre de gravité

Toute la motivation de la plantation et de la commercialisation des pieds de cannabis réside dans le cbd. Le fait est que le cbd ou cannabidiol est une molécule contenue dans la marijuana.

Du point de vue historique, le cannabidiol captive les scientifiques depuis près de 2 siècles et demi. Les années 40 marquent son isolation et donc là commencent des études plus poussées. Au cours des dernières décennies, cette substance a montré des propriétés médicinales très intéressantes. Ces vertus même du cannabidiol constituent la clé de voûte de sa consommation. Elles sont les raisons pour lesquelles les gens se mettent à cultiver du cannabis, à en vendre et à en acheter.

Wax au Cannabidiol : une molécule vertueuse

Les études menées à l’égard du cannabidiol montrent des actions médicinales au niveau de cette molécule. Bien évidemment, la wax présente également ces propriétés.

Dans la vie de tous les jours, le cannabidiol peut être consommé sous toutes ses formes dans un but de relaxation. En effet, le cbd est capable de calmer. Il agit à la fois comme un sédatif et un tranquillisant. Une propriété à exploiter pour les individus qui souffrent d’anxiété.

De même, la wax, à vaporiser, à inhaler ou à consommer dans l’alimentation permet entre autres de palier le stress et de se détendre en cas de nervosité.

Cannabis et législation

La marijuana a toujours été classée parmi les stupéfiants. C’est une situation qui n’a pas tant changé. La loi a été, d’une certaine façon, plutôt précisée. Toutefois, une situation d’exception s’est établie.

Cela découle du fait que le cannabidiol ne soit pas un stupéfiant et que l’organisme humain réponde positivement à son action. De ce fait, certaines variétés de cannabis passent par une dépénalisation. Cette exception au niveau légal permet de faire circuler ces espèces autorisées sans encombre. En d’autres termes, faire pousser du cannabis n’est plus obligatoirement passible de répression.

Comme cette législation stipule qu’un seuil maximum de 0.3 % de thc est à respecter pour les produits enrichis au cannabidiol, les espèces autorisées sont assez restreintes en nombre et sont principalement les cannabis sativa et indica.

Il existe tout de même certaines règles qui différencient la France des autres pays de l’Europe. En l’occurrence, pour l’exploitation dans le cadre de la production de produits contenant du cannabidiol, il ne faut utiliser que les fibres de chanvre et les graines de cannabis.

Quel rôle joue le thc dans l’équation ?

Le thc comme le cbd sont des cannabinoïdes contenus dans le chanvre. Toutefois, c’est à cause de la présence de thc dans la plante que la marijuana compte parmi les drogues.

Les études scientifiques ont permis de démontrer que le corps donnait une réponse allant dans un mauvais sens à l’action de cette molécule. En effet, les consommateurs de thc ressentent après l’avoir fumé un effet planant : ils ressemblent à des personnes que l’on qualifierait de défoncées. C’est l’action psychotrope de la molécule de thc. Voilà pourquoi sa présence dans les substances au cannabidiol ne doit jamais excéder les 0.2%, dose au-delà de laquelle il représenterait une menace.

Du chanvre au wax cbd

Au final, si le cannabidiol peut être consommé sous plusieurs formes, c’est grâce à l’existence des variétés de techniques à l’extraction. Wax weed sont deux états différents du cbd. Penchons-nous davantage sur la Wax.

L’extraction du wax de la plante de chanvre s’apparente à celle du shatter. Juste quelques détails font la différence entre les deux. La méthode d’extraction qui est appliquée ici est l’extraction au solvant apolaire : le butane.

Ce procédé est classé parmi les protocoles d’extraction chimique. La séparation de la matière végétale du reste de la plante relève des propriétés chimiques de la matière. Malgré tout, certaines phases mécaniques comme le broyage sont nécessaires.

D’une manière globale et simplifiée, la polarité d’un solvant est déterminée par la répartition des charges au niveau de la molécule qui le constitue. Pour le cas du butane, elles sont équitablement réparties entre les atomes de la molécule, d’où l’appellation « apolaire ».

Pour procéder à l’extirpation à proprement parler du cannabidiol, il est nécessaire de placer les plantes de cannabis dans un récipient tubulaire. Il s’ensuit une injection de butane hautement pressurisé.

Quand le butane est sans action sur la matière végétale, il exerce une action de dissolution sur les cannabinoïdes ainsi que les terpènes au CBD. Ce sont d’autres molécules présentes dans le chanvre, qui sont responsables des saveurs que dégage la plante.

Une fois, l’extraction terminée, on chauffe le tout pour éliminer toute trace de butane. Pour passer de ce produit intermédiaire à la cire, il est nécessaire de procéder à une agitation menant à la consistance cireuse.

La pratique de l’extraction au butane représente un certain niveau de danger lié aux explosions, surtout quand l’opération s’effectue à la maison. D’un autre côté, si des traces de butane restent dans la cire, elles seraient dangereuses pour la santé des fumeurs.

AUTEUR: CHRISTELLE BOURDETTE
Toujours à la recherche du mot juste, je produis du contenu pertinent, précis et créatif.
Je suis une jeune rédactrice passionnée par l’univers du CBD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.